loader image

Même si le terme « vin nature » est aujourd’hui inscrit dans notre langage, il n’est pourtant pas officiellement reconnu comme le vin biologique ou vin biodynamique. A ce jour, le vin naturel n’a ni logo ni valeur juridique accordée par l’Union Européenne, ce qui le rend très difficile à définir. Grossièrement, il combine les deux précédentes méthodes et n’autorise aucun intrant ou aucune technique visant à modifier le jus originel.

Ce sont donc des associations qui lui donnent sa définition en établissant elles-mêmes leur cahier des charges qu’elles s’imposent de respecter. A noter que les instructions régissant ce type d’agriculture se rapprochent, de façon logique, à celles de l’agriculture biologique ou biodynamique : vendanges manuelles, utilisation de produits naturels, interdiction des techniques brutales, non usage d’intrants œnologiques lors de la vinification hormis une dose infime de sulfite.

Toujours est-il que l’ambition de ces vignerons est d’élaborer des vins les plus respectueux possibles de la nature et de l’environnement. Reste à voir désormais si cette méthode d’agriculture sera reconnue dans les années à venir oui si elle se précisera.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Menu

Avez vous plus de 18 ans ?